Absentéisme parlementaire : la polémique rebondit

Publié le par Le.vent.qui.souffle.sur.Chelles

Bruno Jeudy - 20/12/2007 | Mise à jour : 12:25 |

En septembre 2007 à l'Assemblée nationale, lors de la présentation par Rachida Dati du projet de loi sur les prisons.
Crédits photo : DENIS/REA

1d22c5e4-aecf-11dc-be13-1506f6de397e.jpgUn député UMP suggère de créer un système de bonus-malus pour favoriser l'assiduité.

Y a-t-il un député UMP dans l'Hémicycle ? Pour la troisième fois depuis le début de la session parlementaire, le groupe majoritaire a frôlé le vote sanction, faute d'élus présents au moment du vote d'un texte.

 

Dans la nuit de mardi à mercredi, alors que le député PS Jérôme Cahuzac venait de défendre pendant une demi-heure une exception d'irrecevabilité sur le projet en faveur du pouvoir d'achat, la gauche (38 députés présents) était majoritaire dans l'Hé­micycle face à la droite (34 députés). Gouvernement et majorité ont alors engagé une course de lenteur pour permettre aux députés UMP d'arriver à temps avant la mise aux voix de la motion socialiste.

LIRE LA SUITE

Publié dans REVUES DE PRESSE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article