Depuis 2002, la LCR voit ses effectifs rajeunir et se "populariser"

Publié le par Le.vent.qui.souffle.sur.Chelles

LE MONDE | 26.12.07 | 15h32  •  Mis à jour le 26.12.07 | 16h18

Les amis d'Olivier Besancenot n'ont plus grand-chose à voir avec ceux de la génération d'Alain Krivine. Avec l'afflux des nouveaux militants arrivés depuis 2002, la Ligue communiste révolutionnaire (LCR) a vu ses rangs rajeunir.

La nouvelle vague d'adhérents, en 2007, a modifié la composition sociologique de l'organisation trotskiste. C'est la conclusion tirée par Florence Johsua, doctorante au Centre de recherches politiques de Sciences Po, dans la première radiographie militante réalisée sur la LCR. A partir de questionnaires envoyés à l'ensemble des 2 900 militants en janvier 2006, l'enquête s'est enrichie d'entretiens avec une cinquantaine d'entre eux sur leur vision de l'engagement.

LIRE LA SUITE

Publié dans REVUES DE PRESSE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article