Meaux: au MoDem, Anziani recrute tous azimuts

Publié le par Le.vent.qui.souffle.sur.Chelles

Valentine Rousseau - mardi 08 janvier 2008 | Le Parisien

LE CANDIDAT MoDem de Meaux aux municipales, Ange Anziani, ancien maire UMP, commence à présenter les premiers candidats de sa liste. « Je veux des gens qui connaissent la ville et qui soient compétents, c'est une liste de Meldois au service des Meldois, qui connaîtront leur dossier. »

Le logement, thème phare de cette campagne, sera porté par Mireille Renault, présidente de l'amicale des locataires de Beauval, qui a toujours voté à gauche, et Pascal Hemery, président de l'amicale des Prairiales, à Frot, adhérent de l'UMP.

Mireille fait confiance à Pascal pour cette aventure. Leurs deux associations sont affiliées à la Confédération du logement. Mireille siège au conseil d'administration de l'Opac, Pascal à celui de la Saiem, le parc privé de la ville.

Mireille Renault a rejoint Ange Anziani en septembre. « On travaille en groupe au sein de la liste, on écoute les revendications des Meldois, se félicite Mireille Renault. Les nouvelles constructions de Beauval affichent des loyers trop élevés, l'Opac a augmenté les siens de 2,5 % depuis le 1 e r janvier. » Elle et Pascal Hemery annoncent leur programme logement : « Nous voulons proposer des logements pour les étudiants, les jeunes, des logements foyers pour les personnes âgées et proposer des baux de colocation, à travers l'Opac et la Saiem. »

Une équipe d'ouverture

Côté finances, Ange Anziani bénéficie de la collaboration du célèbre économiste Christian Stoffaës, ancien conseiller d'opposition sous Jean Lion, ancien directeur international d'EDF, conseiller durant quinze ans au ministère de l'Industrie et toujours enseignant à Paris-II. Cet ancien UDF, rallié aujourd'hui au MoDem, estime que « la gestion de la ville peut être meilleure. Meaux ne profite pas assez de sa place stratégique entre Disney et Roissy ».

A ses côtés, Morade Benahmed, 27 ans, en charge de stratégie financière chez Thomson, estime que « Copé se fiche de Meaux, il aime surtout passer à la télé ». « Je ne l'ai jamais croisé en train de se promener en ville. Je veux un maire qui vit à Meaux et n'y vient pas seulement pour des inaugurations. » Autre jeune qui veut « faire bouger cette ville devenue dortoir », Claire Grouzard, ingénieur, graphiste et plasticienne de 30 ans. Elle veut créer l'animation en impliquant les talents meldois.

Enfin, absent hier mais aux côtés d'Ange Anziani, qui s'affiche avec lui au marché du samedi, James Balogog. Ce militant socialiste, déçu par son parti localement, a quitté la liste de la gauche unie pour celle du MoDem.

Publié dans DIVERS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article