Copé met le cap sur l'écologie

Publié le par Le.vent.qui.souffle.sur.Chelles

Valentine Rousseau - vendredi 04 janvier 2008 | Le Parisien

C'EST NOUVEAU. Après la sécurité, le renouveau de Beauval et Collinet, Copé (UMP) met le cap sur l'écologie. Il avait amorcé le thème en septembre en parlant pour la première fois d'Agenda 21 (mesures pour préserver l'environnement). Au dernier conseil municipal, il a affirmé que son troisième mandat « s'inscrira dans le développement durable ».

Il était temps. A ce jour, un seul équipement à Meaux a été construit en haute qualité environnementale (HQE) : le bâtiment du Secours populaire, à Beauval, inauguré en décembre. Pourtant, Meaux démolit et reconstruit dans tous les quartiers. Le groupe scolaire Luxembourg, l'espace culturel Caravelle auraient pu être siglés HQE. Les maires de Trilport (PS) et Claye-Souilly (UMP) ont ouvert des centres de loisirs écolos avec récupération d'eau de pluie, panneaux solaires, bâti en bois. Trilport construit un gymnase et une école dans le même esprit, la piscine de Claye a une moquette solaire et la ville prépare même une zone d'activités HQE. Chelles traîne encore des pieds et Meaux se lance donc dans la tendance.

« Je vais proposer aux Meldois d'être partie prenante du développement durable dans les domaines du logement, des transports, de la santé, du sport. Dans les dix prochaines années, je veux que Meaux soit une ville exemplaire », martèle Jean-François Copé. Côté économie d'énergie, Meaux est en pointe. Une partie de la ville se chauffe à la géothermie depuis les années 1970. A ce jour, 15 000 logements sont concernés à Beauval et Collinet, ainsi que l'hôpital et les écoles. En 1999, le syndicat mixte de la géothermie a investi dans la cogénération qui permet de transformer l'eau chaude en électricité, dans les mêmes installations que la géothermie. En matière d'espaces verts, la ville a ouvert le parc naturel du Pâtis en 2006. Mais en centre-ville, les immeubles poussent dans les rares espaces libres, que ce soit sur le site de l'ancien évêché, boulevard Jean-Rose, face à l'hôpital, ou encore rue du Tan où certains riverains auraient préféré un petit square à la place de 33 appartements.

 

 

(LP/H.TAILLIEZ ET A. AUDUREAU.)

MEAUX, AVRIL 2007. En matière d'espaces verts, la ville a ouvert le parc naturel du Pâtis. Jean-François Copé (en médaillon) va se lancer dans le développement durable dans les domaines du logement, des transports, de la santé, du sport.   (LP/H.TAILLIEZ ET A. AUDUREAU.)

Publié dans DIVERS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article