Le chef de la cour d'appel de Nîmes ironise sur le "théâtre d'images" de M. Sarkozy

Publié le par Le.vent.qui.souffle.sur.Chelles

LE MONDE | 10.01.08 | 15h18  •  Mis à jour le 10.01.08 | 15h18 - NÎMES CORRESPONDANCE

Le premier président de la cour d'appel de Nîmes a encore des petits pois coincés dans la gorge. Mercredi 9 janvier, lors de la rentrée solennelle, Jean-Pierre Goudon est revenu sur la "déclaration du président de la République qui avait évoqué, en octobre, une audience à la Cour de cassation en déclarant "qu'il n'aimait pas les gens alignés comme des petits pois, même couleur, même gabarit, même absence de saveur"". Le magistrat a ironisé : "Ces propos venant du chef de l'Etat, garant de l'indépendance de la magistrature, ont beaucoup choqué la communauté judiciaire, mais en ce début d'année, soyons zen, tout soumis à notre obligation de réserve et respectueux des institutions !" M. Goudon a ensuite livré à une salle sidérée "quelques remarques" sur les magistrats. "Quelle doit être notre bonne image ? Faudra-t-il être saisis par le démon du spectacle, du voyeurisme ou du vedettariat ?"

LIRE LA SUITE

Publié dans REVUES DE PRESSE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article