Le MoDem "n'est pas une auberge espagnole"

Publié le par CHELLES AUTREMENT

22/01/2008-17h02 - Ségolène de Larquier - © Le Point.fr

À Tours et Caen, des responsables locaux du MoDem sont suspendus pour avoir apporté leur soutien au PS ou à l'UMP, alors que leur parti a décidé de constituer une liste autonome.

Dès le début, François Bayrou a exposé sa stratégie pour les municipales de mars. Le MoDem présentera des listes autonomes dans "la plupart des grandes villes de France". Seules certaines situations locales, c'est le cas notamment de Dijon, Roubaix ou encore Bordeaux, imposeront une participation dès le premier tour à des listes UMP ou PS.

Le Béarnais maintient sa position : les consignes doivent être respectées. Lundi, trois responsables locaux du Mouvement démocrate ont été suspendus, à Tours et à Caen, pour avoir apporté leur soutien à une liste PS ou UMP alors que leur parti a décidé de constituer une liste autonome dans ces deux villes. "Nous sommes obligés de sanctionner ceux qui ne respectent pas la décision de la commission d'investiture, pour qu'ils ne puissent pas apporter leur soutien à une autre liste que celle que nous avons choisie", a annoncé lundi, Éric Azière, conseiller de Paris et chargé des élections au MoDem.

LIRE LA SUITE

Publié dans DIVERS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article