Quand l'UMP fait bon ménage avec le MoDem

Publié le par CHELLES AUTREMENT

Sophie Huet - 25/01/2008 | Mise à jour : 20:46 |

S'il n'y a pas d'accord national, le parti sarkozyste soutient une quinzaine de maires sortants ou candidats bayrouistes.

 

L'UMP pratique l'ouverture aux élections municipales… jusqu'au MoDem. Dans une quinzaine de villes, le parti majoritaire a décidé soit de soutenir des maires sortants, de toute façon difficiles à supplanter, soit de ne pas concurrencer des candidats bayrouistes bien placés. «Il n'y a pas d'accord national entre l'UMP et le MoDem», s'empresse de préciser Alain Marleix, le secrétaire national aux élections à l'UMP. «Mais cela prouve bien que la nébuleuse centriste est avec nous », affirme un conseiller de l'Élysée. L'UMP a choisi cette stratégie dans les villes où les maires sortants MoDem ont conquis de haute lutte d'anciens fiefs de gauche, et où l'union des droites est impérative.



LIRE LA SUITE

Publié dans DIVERS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article