Enseigner l'économie de marché

Publié le par CHELLES AUTREMENT

HÉLÈNE REY -  [31/01/08]

Cliquez ici
 

Une catastrophe ambulante » : c'est ainsi que Michel Rocard a récemment caractérisé l'enseignement de l'économie dans les lycées français. Devant l'émoi suscité par ses propos auprès des enseignants de sciences économiques et sociales, il les a ensuite nuancés quelque peu. L'ancien Premier ministre souligne néanmoins « l'inculture économique de la France en général » et « le manque de conscience collective de vérités comme «la gratuité n'existe pas, tout service a toujours un coût» ou comme «tout déficit doit finalement être résorbé, tout prêt doit finalement être remboursé» ». De fait, et sans vouloir diaboliser qui que ce soit, l'inspection des manuels du secondaire montre qu'ils laissent la portion congrue aux principes de base de l'économie comme les mécanismes de l'offre et de la demande, la formation des prix ou la contrainte budgétaire. Ces notions sont pourtant la pierre angulaire du raisonnement économique et de l'économie de marché. Elles sont aussi très utiles dans la vie quotidienne et dans le débat politique. En revanche les manuels s'étendent sur les côtés plus descriptifs ou sociologiques de la discipline et soulignent les effets pervers de l'économie de marché. Mais ces critiques du marché surviennent sans avoir d'abord expliqué son fonctionnement.

Publié dans REVUES DE PRESSE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article