L'inquiétude monte à l'UMP à un mois des municipales

Publié le par CHELLES AUTREMENT

L'inquiétude grandit à l'UMP à un mois des élections municipales. Les élus de la majorité craignent de plus en plus ouvertement un vote-sanction en raison des propositions du rapport Attali et de la dégringolade de Nicolas Sarkozy dans les sondages.

La défaite du député UMP Jean-Pierre Gorges dimanche lors d'une élection législative partielle à Chartres (Eure-et-Loir) a accru la grogne dans la majorité, perceptible depuis plusieurs mois. "Le rapport Attali vient de faire sa première victime", a lâché lundi Jean-Pierre Raffarin. L'ancien Premier ministre a fait le parallèle avec la TVA sociale, qui a coûté de nombreux sièges à l'UMP en juin aux législatives.

Les élus UMP s'inquiètent tout particulièrement des propositions de l'ancien conseiller de François Mitterrand sur l'ouverture à la concurrence des professions réglementées comme les taxis ou les notaires, électorat traditionnel de la droite.

LIRE LA SUITE

 

Publié dans DIVERS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article