Municipales: quand les familles s'emmêlent

Publié le par CHELLES AUTREMENT

Par Par Fabien NOVIAL AFP -

PARIS (AFP) - Un frère Royal, une belle-soeur Besancenot et une nièce Mauroy sur des listes de droite, Mme Nicolas Hulot sur une liste de gauche, la mère de François Hollande en campagne à 80 ans... les municipales et cantonales, c'est aussi une affaire de famille qui réserve quelques surprises.

Ainsi le frère de l'ex-candidate socialiste à la présidentielle, Ségolène Royal, Gérard Royal, se présente sur une liste divers droite à Camaret-sur-Mer, sur la presqu'île de Crozon, dans le Finistère. L'ancien agent de la DGSE "ne pipe mot sur sa soeur", relève la presse locale.

Une cousine germaine de Ségolène, Anne-Christine Royal, fait même campagne pour le Front National, pour les cantonales, à Castillon-la-Bataille (Gironde). Cette mère de famille, veuve, milite au Front National depuis les années 80.

Quant à la belle-soeur du porte-parole de la LCR Olivier Besancenot, Laurence Besancenot, elle se présente sur la liste UMP du maire sortant Antoine Rufenacht (Le Havre). "Quand on se réunit, dans la famille de mon mari, on évite de parler de politique", a récemment déclaré l'attachée de presse de 40 ans, qui n'est pas membre de l'UMP, au Figaro.

Mais dans le reste de la famille, l'honneur est sauf puisque Geneviève Besancenot, la mère d'Olivier, portera elle bel et bien les couleurs de la LCR à Louviers (Eure). A 66 ans, cette psychologue scolaire à la retraite figure en avant-dernière position.

LIRE LA SUITE

Publié dans DIVERS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article