Election des présidents de conseils généraux: la gauche renforce sa prédominance

Publié le par CHELLES AUTREMENT

PARIS (AFP) — Huit départements ont basculé à gauche jeudi à l'occasion de l'élection des présidents des conseils généraux, tandis que la droite en gagnait deux, soit le gain minimal que le PS pouvait escompter à l'issue de sa nette victoire aux élections cantonales.

Comme prévu, sept départements --l'Ain, la Corrèze, l'Indre-et-Loire, le Lot-et-Garonne, les Deux-Sèvres, la Somme et le Val d'Oise-- sont passés de la droite au PS, et un au PCF, l'Allier.

Dans le même temps, l'UMP a conquis les Hautes-Alpes et Mayotte.

Mais la gauche n'a pas réussi, comme elle l'espérait, à conquérir d'autres conseils généraux où la majorité à droite était mince.

Les compétences des conseils généraux ont été étendues au fil des lois de décentralisation.

La gauche contrôle désormais 58 départements contre 44 pour la droite, confirmant sa progression constante depuis dix ans. Elle n'en détenait que 24 à la veille des cantonales de 1998 et en a conquis 11 en 1998, 6 en 2001 et 12 en 2004.

Publié dans REVUES DE PRESSE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article