Fonctionnaires : le projet de loi sur la mobilité rejeté par la plupart des syndicats

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

La Tribune.fr - 19/03/08 à 16:18 - 337 mots

Six fédérations sur huit ont voté contre le texte au sein du Conseil supérieur de la Fonction publique. Seuls les représentants de l'administration l'ont aprouvé.

La majorité des syndicats représentés au Conseil supérieur de la Fonction publique d'Etat (CSFPE) ont rejeté le projet de loi sur la mobilité dans la Fonction publique. "Seuls les représentants de l'administration ont approuvé le projet de loi. FSU, CGT, FO, Unsa, Solidaires et CFTC ont voté contre, CFDT et CGC se sont abstenues", souligne mercredi la FSU dans un communiqué.

La fédération syndicale précise que les articles sur l'accompagnement financier des mobilités liées aux restructurations, le dispositif de réorientation professionnelle, le cumul d'emplois à temps incomplet et le recours à l'intérim "ont été rejetés par l'ensemble des organisations syndicales". "Il n'en a été tenu aucun compte par le ministre" du Budget et de la Fonction publique Eric Woerth. "Il est grand temps de rompre avec cette pratique inadmissible pour un vrai dialogue social", estime la FSU


Publié dans REVUES DE PRESSE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article