Sur le Grand-Paris, il y a le bruit des uns et le silence des autres...

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

Le Grand-Paris Circus* a ouvert cette semaine et pour ceux qui en douteraient encore, un sujet lui était consacré aujourd’hui dans Dimanche +, l’émission politique de Laurence Ferrari sur Canal +. Pour l’instant, on peut craindre que ce Grand-Paris Circus n’aide pas beaucoup à la compréhension du débat par le plus grand nombre qui risque d’en tirer une nouvelle fois une impression de politique politicienne, réservée, élitiste comme ce pathétique déjeuner à huis-clos de Roger Karoutchi. Ce dernier a beau dire que la question du Grand-Paris «transcende le clivage droite-gauche», il n’en avait pas pour autant profité par exemple pour inviter Fadela Amara la secrétaire d’Etat chargée de la politique de la ville (au fait quelqu’un a de ses nouvelles ?) qui n’est ni UMP, ni NC, ni même Modem, et plus pas vraiment PS. D’accord, ça n’aurait certainement pas changé grand-chose, mais en terme de message, ça n’aurait pas été du luxe, d’avoir madame Plan Banlieue quand on parle du Grand-Paris avec un quart du gouvernement, Rachida Dati comprise, dont on ne saura pas si c’était en tant que ministre de la Justice ou élue du 7ème arrondissement de Paris.

LIRE LA SUITE

Publié dans ILE-DE-FRANCE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article