Le revenu de solidarité active sera "calibré" en fonction de la situation budgétaire

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

[ 08/04/08  - 15H00   - actualisé à 15:56:00  ]

La réforme doit être autofinancée par des économies. Mais le gouvernement n'exclut pas que la mise en place du RSA se traduise in fine par un accroissement de l'effort en faveur des plus précaires.      

Le président de la République Nicolas Sarkozy a prévenu aujourd'hui, de Cahors, que le revenu de solidarité active (RSA), actuellement en préparation, serait "calibré en fonction" des finances de l'Etat.

Le RSA est "une idée extrêmement intéressante", a jugé le chef de l'Etat, mais "il faut le calibrer en fonction des disponibilités financières qui sont les nôtres", a-t-il ajouté. Cela "consiste à garantir à chacun de nos compatriotes que s'il reprend un emploi alors qu'il est au chômage, il ne sera pas pénalisé. C'est une bonne idée, de même que la fusion des minima sociaux", a-t-il ajouté. "Ce sont des engagements que j'ai pris et que je tiendrai. Ce ne sont pas les plus faciles, ce n'est pas pour ça qu'il ne faut pas les faire", a-t-il également affirmé.

Publié dans REVUES DE PRESSE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article