"La population birmane n'est pas dupe du rôle du régime militaire"

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

LEMONDE.FR | 20.05.08 | 13h53  •  Mis à jour le 20.05.08 | 15h01

Selon une estimation de l'ONU, seulement un quart des sinistrés du cyclone Nargis auraient obtenu de l'aide. Concrètement, à quoi les victimes du cyclone Nargis ont-elles accès ?

Depuis la catastrophe, il y a eu différents types d'aides. La première a été celle organisée par la communauté birmane elle-même. Lorsqu'ils le pouvaient, les voisins se sont entraidés. Des initiatives personnelles ont vu le jour : certains chanteurs ont organisé des collectes ; les moines, partie intégrante de la communauté, ont participé à cet élan. A Rangoun, les militaires ont déblayé les grands axes des innombrables arbres déracinés, afin de permettre à nouveau l'accès à l'ancienne capitale et son contrôle.


Publié dans INTERNATIONAL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article