Sarkozy et les seniors ou la volonté de mettre fin à un "scandale social"

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

LE MONDE POUR DIRECTMATINPLUS | 21.05.08 | 08h33  •  Mis à jour le 21.05.08 | 19h05

Le chef de l'Etat veut y croire. Augmenter le nombre de seniors, les salariés de 55 à 64 ans, encore dans l'emploi reste possible, malgré l'échec patent des mesures précédentes. Le 6 mai, à l'occasion d'un déplacement dans le Gard, Nicolas Sarkozy dénonçait le sous-emploi des seniors comme un "scandale social" et déclarait : "On doit pouvoir continuer à travailler si on en a envie". Un volontarisme qui n'est pas sans rappeler celui de ministres anciennement en charge de ce dossier délicat. Jean-Louis Borloo, pour promouvoir son plan senior - on est alors en octobre 2006 -, n'avait-il pas lancé le slogan, "notre avenir se construit à tout âge", pour aider à "changer les regards sur les plus de 50 ans dans le monde du travail".

LIRE LA SUITE

Publié dans SOCIETE - SOCIAL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article