Vidange des lacs réservoirs de la Seine : opération longue & délicate

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

Le 15 mai dernier, le gestionnaire des lacs réservoirs de la Seine a débuté la vidange décennale du lac d’Orient. L’impact sur l’écosystème du plan d’eau artificiel sera évalué durant les sept mois de l’opération d’entretien.

Suite aux trois grandes crues qui ont touché la Seine et Paris en 1910, 1924 et 1955 avec entre temps la grande sécheresse de 1921, les Pouvoirs Publics ont construit quatre lacs réservoirs en amont de la Seine afin d’en réguler le débit et protéger le bassin parisien. Le lac de Pannecière sur l’Yonne, le lac d’Orient sur la Seine, le lac du Der-chantecoq sur la Marne et les lacs du temple et d’Amance sur l’Aube permettent ainsi de limiter les crues sur la Seine et ses trois affluents et d’assurer un minimum de débit en période d’étiage c’est-à-dire en été et en automne. Construits entre 1949 et 1990, ces quatre ouvrages artificiels sont soumis aux règles d’inspection et de surveillance des barrages ce qui implique notamment une opération de vidange complète décennale. Cette année, c’est le lac d’Orient qui est concerné par cette opération, la précédente ayant été réalisée en 1997.

LIRE LA SUITE

Publié dans DEVELOPPEMENT DURABLE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article