Mme Dati défend l'annulation d'un mariage pour mensonge sur la virginité

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

LEMONDE.FR avec AFP | 30.05.08 | 14h25  •  Mis à jour le 30.05.08 | 21h26

Le mariage annulé par décision de justice en avril, au motif que la mariée avait menti sur sa virginité, n'en finit pas de provoquer des réactions. Après Valérie Létard, secrétaire d'Etat à la solidarité chargée du droit des femmes, qui s'est déclarée, jeudi 29 mai, "consternée" de voir que certaines interprétations du code civil puissent conduire "à une régression du statut de la femme", Fadela Amara, secrétaire d'Etat à la politique de la ville, a évoqué vendredi une "fatwa contre l'émancipation des femmes".

La garde des sceaux, Rachida Dati, a cependant défendu la décision rendue par le tribunal de grande instance de Lille, estimant que l'annulation de ce mariage était "aussi un moyen de protéger (...) cette jeune fille". La garde des sceaux a ainsi émis l'hypothèse que la femme avait souhaité se séparer assez rapidement. "La justice est là pour protéger les plus vulnérables", a rappelé la ministre de la justice, indiquant que la "décision civile, avec le consentement des deux parties, a été prise par un critère juridique, à savoir une erreur sur la qualité essentielle de la personne pour une des parties".

LIRE LA SUITE

Publié dans ECONOMIE - DROIT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article