Les économistes relativisent la hausse de la consommation

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

[ 24/06/08  - 11H29   - actualisé à 11:29:00  ]

Voici des réactions d'économistes après l'annonce par l'Insee d'une hausse des dépenses de consommation des ménages français de 2% en mai et d'une stabilisation du moral des industriels en juin :

- Mathieu KAISER (BNP Paribas):

Les dépenses des ménages en biens manufacturés ont fortement rebondi en mai ( 2% m/m). Il s'agit de la plus forte hausse mensuelle depuis janvier 2004, mais les ventes avaient baissé pendant deux mois consécutifs (et trois fois sur les quatre premiers mois de l'année). Tous les types de ventes ont contribué à cette progression, mais les ventes d'articles textiles et d'automobiles en ont été les principaux moteurs.

L'augmentation des ventes textiles ( 4,3%) a été la plus marquée depuis janvier 2004. Elle est liée à une amélioration des conditions climatiques, plus tardive que d'habitude, qui a permis le véritable lancement de la saison des ventes estivales seulement en mai. Le mauvais temps avait en revanche pesé sur les ventes d'avril, et la hausse de mai suit en fait trois mois de baisse d'affilée, qu'elle ne compense pas.

Autre facteur de rebond mensuel, les ventes automobiles ont progressé de 5,6% en mai après deux mois de recul d'affilée. La volatilité reste marquée dans ce secteur: on continue d'y voir les effets de l'introduction du bonus-malus écologique.

En revanche, les ventes de biens d'équipement du logement n'ont que faiblement augmenté. La tendance sur ce segment est clairement à la modération depuis la mi-2007, en lien avec le ralentissement puis le retournement de l'investissement logement, auquel elles sont bien corrélées.

Or les perspectives sont peu encourageantes en la matière. En mai, les mises en chantier ont encore accéléré leur recul en rythme annuel (-21,6% après -18,8% en moyenne mobile sur 3 mois) par rapport à avril, de même que les permis de construire.

Publié dans ECONOMIE - DROIT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article