Règlements de compte à Asnières

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

Trois mois après les municipales, les ancien et nouveau maires échangent encore des coups à Asnières. Sébastien Pietrasanta, élu maire en mars dernier à la tête d'une coalition singulière PS-Modem-Divers droite, a entrepris d'éplucher les comptes de Manuel Aeschlimann, dans lesquels on trouve par exemple l'achat de "stylos de grandes marques en Suisse".

Il y a de la colère à Asnières. Des règlements de comptes et des envies de revanche. Trois mois après son séisme municipal, la quatrième ville des Hauts-de-Seine (83 000 habitants) semble toujours en campagne électorale. En mars dernier, contre toute attente, une singulière coalition PS-MoDem-divers droite a renversé un ami de Nicolas Sarkozy: le député-maire UMP sortant, Manuel Aeschlimann (43 ans).

LIRE LA SUITE

Publié dans REVUES DE PRESSE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article