La hausse des effectifs de la fonction publique de 2005 à 2006 est due pour l'essentiel aux collectivités locales, souligne un rapport la DGAFP

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

8 Juillet 2008 - http://www.maire-info.com/article.asp?param=10037

Le nombre global de fonctionnaires a continué d'augmenter en France de 2005 à 2006, mais moins vite qu'avant, et uniquement dans les collectivités locales, les agents de l'Etat et ceux des hôpitaux étant moins nombreux, selon un rapport dont l'AFP a obtenu copie lundi.

Au 31 décembre 2006, le nombre de fonctionnaires (hors emplois aidés) s'élevait à 5.201.083 en France, soit une hausse de 0,3% par rapport à 2005, souligne le rapport annuel sur l'Etat de la Fonction publique 2007-2008, établi par la Direction générale de l'administration de la fonction publique (DGAFP). Un rythme de croissance «nettement ralenti par rapport à l'année précédente» (+1,2%), souligne le rapport, qui doit être présenté demain mercredi au Conseil supérieur de la fonction publique d'Etat (CSFPE).

La fonction publique comptait donc 17.700 personnes supplémentaires en 2006, une progression concentrée dans la fonction publique territoriale (+3,1%), puisque le nombre d'agents de l'Etat est en net recul, avec 30.558 agents en moins en un an (-1,2%), ainsi que celui des agents hospitaliers -pour la première fois moins nombreux depuis 1996 (-0,1% soit 9.513 personnes).

Dans les hôpitaux, la baisse concerne les médecins, dont les effectifs passent de 98.600 à 94.000 entre 2005 et 2006. Le personnel non médical et le personnel des établissements d'hébergement pour personnes âgées sont, eux, en légère hausse (+0,3% et +1,6%).

En comptant les emplois aidés, les effectifs de la fonction publique progressent légèrement moins que l'emploi salarié total entre 2005 et 2006 (respectivement +0,9% et +1,2%).

Par ailleurs, sur l'ensemble de la fonction publique, le recours aux non-titulaires - 777.600 personnes soit 15% des effectifs en 2006 - est stable (+0,1%) entre 2005 et 2006, après avoir cru en moyenne de 2% par an entre 1996 et 2006. La part des agents non titulaires employés par les hôpitaux et les maisons de retraite publiques est passée de 8,4% à 12,5% entre 1996 et 2006.

En 2006, «seule la FPT emploie davantage de non-titulaires qu'en 2005, notamment en lien avec la décentralisation et le transfert des personnels ouvriers des établissements d'enseignement vers les collectivités territoriales», souligne la DGAFP.

Publié dans REVUES DE PRESSE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article