Bayrou dénonce une entente Sarkozy-Tapie

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

MARIANNE2 - Jeudi 17 Juillet 2008 - 15:57 - Régis Soubrouillard

Ce matin sur RTL, le leader du Modem était colère. Evoquant la décision du tribunal arbitral d'accorder 285 millions d'euros à Bernard Tapie, François Bayrou a parlé d'une « opération d'intoxication» et de « protections au plus haut niveau de l'Etat».

Après la décision du tribunal arbitral qui a condamné le Consortium de réalisation à verser 285 millions d'euros à Bernard Tapie, le président du MoDem affirme qu'à "chaque fois que Nicolas Sarkozy a été soit au ministère des Finances, soit à la présidence de la République, comme par hasard des protections se sont déclenchées à l'endroit de" l'homme d'affaires.

Interrogé sur RTL jeudi 17 juillet, le président du MoDem, François Bayrou, s'en est pris violemment à la décision du tribunal arbitral qui a condamné le Consortium de réalisation (CDR) gérant le passif du Crédit Lyonnais, à verser 285 millions d'euros à Bernard Tapie. Il a également dénoncé des "protections au plus haut niveau", rappelant que Bernard Tapie avait apporté son soutien à Nicolas Sarkozy lors de la présidentielle. "Chaque fois que Nicolas Sarkozy a été soit au ministère des Finances, soit à la présidence de la République, comme par hasard des protections se sont déclenchées à l'endroit de Bernard Tapie", a affirmé François Bayrou.   LIRE LA SUITE
=====================================================

LE FIGARO - Source : AFP - 17/07/2008 | Mise à jour : 09:17
Bayrou: les "marchandages" de Sarkozy
Le président du MoDem François Bayrou a dénoncé jeudi les "marchandages" de Nicolas Sarkozy pour obtenir l'assentiment de la gauche à son projet de réforme constitutionnelle, "qui ne sont pas dignes de ce que la réflexion institutionnelle devrait être".

Invité de RTL, Bayrou a estimé qu'"on aurait dû mettre autour de la table les grands courants du pays en regardant ce que sont les problèmes fondamentaux" et modifier la loi électorale pour que tous les partis puissent être représentés au Parlement.

"Ces problèmes là, on n y touche pas et donc je ne voterai pas ce faux semblant", a-t-il dit.

Pour Bayrou, certains hommes politiques se conduisent comme "des marchands de paillassons". LIRE LA SUITE

=====================================================
AFP PARIS
Bayrou dénonce "les protections" accordées par Sarkozy à Bernard Tapie

PARIS (AFP) — Le président du MoDem François Bayrou a dénoncé jeudi "les protections au plus haut niveau" dont a bénéficié Bernard Tapie dans le règlement du litige qui l'opposait au Crédit Lyonnais et le fait qu'on ait "écarté la justice".

"Chaque fois que Nicolas Sarkozy a été soit au ministère des Finances, soit à la présidence de la République, comme par hasard des protections se sont déclenchées à l'endroit de Bernard Tapie", a affirmé M. Bayrou sur RTL.

Le président du MoDem a réclamé la création d'une commission d'enquête parlementaire "qui accepte d'aller regarder quel est l'enchaînement de décisions qui a conduit à écarter la justice et à la remplacer par des arbitres entre guillemets".

Selon M. Bayrou, "la situation ainsi créée envoie un message très simple: si vous êtes avec moi, vous êtes protégé et vous n'aurez qu'à vous féliciter des libéralités dont vous ferez l'objet par l'Etat, si vous êtes contre moi, à ce moment là, on vous casse". LIRE LA SUITE

=====================================================
L'EXPRESS - jeudi 17 juillet 2008, mis à jour à 09:06
Bayrou dénonce "les protections" accordées par Sarkozy à Bernard Tapie
AFP

Le président du MoDem François Bayrou a dénoncé jeudi "les protections au plus haut niveau" dont a bénéficié Bernard Tapie dans le règlement du litige qui l'opposait au Crédit Lyonnais et le fait qu'on ait "écarté la justice". LIRE LA SUITE

=====================================================






Publié dans REVUES DE PRESSE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article