Congrès : Bayrou fustige les "pressions" de l'Elysée

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

NOUVELOBS.COM | 19.07.2008 | 17:25

Le député centriste persiste dans son refus de voter pour la réforme des institutions, lundi à Versailles. Il fustige "un chantage qui s'est fait à ciel ouvert", considérant que "la constitution n'est pas un poker menteur".

Le président du modem François Bayrou dénonce, samedi 19 juillet, dans un entretien accordé au Parisien, les "pressions" qu'aurait exercées l'Elysée sur les parlementaires récalcitrants pour les inciter à voter oui à la réforme des institutions voulue par Nicolas Sarkozy.

LIRE LA SUITE


Publié dans MOUVEMENT DEMOCRATE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article