Tapie : l'ancien PDG du Crédit Lyonnais indigné

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

Le cadeau fait à M. TAPIE sous un gouvernement UMP ne fait que s'ajouter à ceux fait autrefois sous des gouvernements PS.
Le constat est (de tous temps) amer pour Démocratie....

NOUVELOBS.COM | 26.07.2008 | 17:37

Jean Peyrelevade, qui est également vice-président du Modem, regrette profondément de n'avoir pas été entendu dans l'affaire qui oppose Bernard Tapie au CDR sur la vente d'Adidas. Il s'est également défendu d'être à l'origine d'une enquête de presse contre l'ancien homme d'affaires.

Jean Peyrelevade, vice-président du Mouvement démocrate (Modem) et ancien président du Crédit Lyonnais, a dénoncé, samedi 26 juillet, le fait de pas avoir été entendu dans le cadre de la procédure qui oppose la banque à l'ancien homme d'affaires Bernard Tapie.
Il a également réfuté certains points de l'arbitrage rendu mi-juillet.

Les arbitres "ont entendu Bernard Tapie. Je ne l'ai pas été, ni mon témoignage sollicité", regrette-t-il sur son blog.

"Dès lors, le débat n'a pas été contradictoire ce qui me paraît contraire aux principes les plus élémentaires du droit français", lance celui qui a été président du Crédit Lyonnais de 1993 à 2002.

LIRE LA SUITE

Publié dans MOUVEMENT DEMOCRATE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article