Comment la France a arraché l'amorce d'une négociation

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

LE MONDE | 13.08.08 | 11h30  •  Mis à jour le 13.08.08 | 15h19

MOSCOU (Russie) et TBILISSI (Géorgie), ENVOYE SPECIAL

La présence à Tblissi des présidents polonais et ukrainien et des dirigeants baltes venus le soutenir contre l'impérialisme russe n'y ont rien changé : le président géorgien Mikheïl Saakachvili a perdu son pari face aux Russes. Cinq jours après avoir lancé une offensive pour recouvrer la souveraineté sur la région séparatiste d'Ossétie du Sud, le chef de l'Etat géorgien a dû accepter, mardi 12 août, peu avant minuit l'accord politique que lui présentait Nicolas Sarkozy.

Publié dans INTERNATIONAL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article