Un magistrat de Montpellier mis en examen et écroué pour corruption

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

LE MONDE | 22.08.08 | 14h22  •  Mis à jour le 22.08.08 | 14h22

Un substitut du procureur de la République de Montpellier, soupçonné d'avoir fourni des informations à un dentiste poursuivi pour avoir facturé à la Sécurité sociale des actes fictifs, a été mis en examen pour corruption et violation du secret de l'instruction. Il a été écroué à la maison d'arrêt de Seysses, près de Toulouse, le 14 août dernier. Le porte-parole du ministère de la justice, Guillaume Didier, a affirmé, jeudi 21 août, que la garde des sceaux, Rachida Dati, a "immédiatement saisi" l'inspection générale des services judiciaires pour engager une enquête administrative. Le Conseil supérieur de la magistrature a également été sollicité en vue d'une interdiction temporaire d'exercer.

LIRE LA SUITE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article