"Le Kosovo n'a rien à voir avec ce qui se passe en Abkhazie et en Ossétie"

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

Entretien avec Janusz Onyszkiewicz, eurodéputé polonais et vice-président de la Commission des affaires étrangères du Parlement européen
LEMONDE.FR | 27.08.08 | 19h47  •  Mis à jour le 27.08.08 | 20h20

Que pensez-vous de l'argument russe selon lequel "ce qui est bon pour le Kosovo l'est aussi pour l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud" ? En d'autres termes, les Occidentaux ont soutenu l'indépendance du Kosovo, pourquoi tenteraient-ils d'empêcher celle des deux provinces séparatistes géorgiennes ?

Ce qui s'est passé au Kosovo n'a rien à voir avec ce qui se passe en Abkhazie et en Ossétie du Sud. D'abord, la présence de la communauté internationale au Kosovo résultait d'un mandat des Nations unies et bénéficiait d'un soutien international fort. Ensuite, cette présence faisait suite à un nettoyage ethnique, qui rendait impossible l'existence de la minorité albanaise au sein d'un Etat majoritairement serbe. La Géorgie n'a pas été le théâtre de tels actes. Au contraire, ce sont plutôt les Géorgiens qui ont subi un nettoyage ethnique et ont été contraints de quitter massivement l'Abkhazie.

LIRE LA SUITE

Publié dans INTERNATIONAL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article