Crise, budget : « Attention aux collectivités locales fragiles ! »

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

GÉRARD LARCHER - LE PRÉSIDENT DU SÉNAT - [ 17/10/08  ]

Vous avez promis une présidence « politique » du Sénat. Comptez-vous intervenir dans le débat économique et social ?


C'est une nécessité. Et c'est pour cela que j'ai décidé de créer, dès le 4 octobre, une commission mixte Assemblée-Sénat pour analyser la crise financière et faire, d'ici à la mi-novembre, des propositions.


Faisons au moins de cette crise l'occasion d'instituer une meilleure transparence et un vrai contrôle des établissements bancaires.


Les dernières semaines ont montré que le modèle du capitalisme régulé franco-rhénan, que d'aucuns disaient dépassé, peut être un modèle d'avenir. Je crois profondément qu'il
faut donner une dimension sociale à la mondialisation.


D'ailleurs, je note que ceux qui ne cessaient de demander aux politiques de ne pas se mêler de la vie économique ont disparu de la scène ou sont aux abris. La responsabilité politique, c'est de contribuer à gérer les crises, chacun à sa place. Et je suis satisfait que le président de la République et le Premier ministre nous associent étroitement, nous, les parlementaires.

LIRE LA SUITE



Publié dans REVUES DE PRESSE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article