Les notaires de France prévoient une chute de 25% des transactions immobilières en 2008

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

La Tribune.fr - 23/10/2008 à 16:32 - 429 mots

Les notaires confirment le ralentissement brutal du secteur immobilier qui devrait se traduire par un recul d'un quart des transactions. En revanche, les prix ne baissent pas encore à Paris, au contraire de ce qui se passe dans certaines villes de province.

Le coup de frein dans l'immobilier en France se confirme. Le nombre de transactions dans le neuf et l'ancien devrait chuter de 25% en 2008 (de 870.000 ventes en 2007 à 650.000), selon la première note de conjoncture immobilière de Notaires de France publiée ce jeudi. "Le marché immobilier se caractérise avant tout par le blocage des transactions", dont le nombre est ramené au volume des années 1993-1994", indique Me Pierre Bazaille, auteur de cette note.

La baisse est encore plus brutale sur le marché du neuf (-33,9% au 26 août selon la Fédération des promoteurs constructeurs) que sur l'ancien, soulignent les Notaires de France. En revanche, les prix dans l'ancien ont continué de grimper de 3,6% pour les appartements et de 4,3% pour les maisons, de juillet 2007 à juin 2008, d'après l'indice Notaires-INSEE province. Cette augmentation est même de 10,1% à Paris pour les appartements. En province, la plus forte variation de prix sur un an est enregistrée à Nice avec une hausse de 7,2% pour les appartements et de 10,5% pour les maisons.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article