Le MoDem de François Bayrou observateur attentif des divisions socialistes

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

Il y a 6 heures

PARIS (AFP) — François Bayrou observe avec intérêt, à la veille du congrès de Reims, les difficultés du Parti socialiste à trancher le débat sur ses rapports avec le centre, et les conséquences pour son parti de la nouvelle donne socialiste.

Le vote des motions socialistes qui a donné l'avantage à Ségolène Royal dans la course pour le leadership, a fait resurgir l'hypothèse d'une alliance du PS avec le leader centriste, pour une éventuelle alternance en 2012.

Chacun au PS se souvient de la main tendue -en vain- par Mme Royal à M. Bayrou dans l'entre-deux tours de la présidentielle de 2007. Un rapprochement de nouveau évoqué ces derniers mois par l'ex-candidate et ses partisans.

Une alliance ou pas avec le MoDem est "un élément majeur de différence dans les discussions menées en ce moment au PS", selon l'eurodéputé Harlem Désir, lieutenant de Bertrand Delanoë qui s'est toujours opposé à tout contrat de gouvernement avec le MoDem.

Pour la vice-présidente du MoDem, Marielle de Sarnez, qui élude la question du positionnement de son parti par rapport au PS dans la perspective de 2012, "à Reims, le PS a rendez-vous avec lui-même".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article