Le plan de relance adopté par les députés

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

[ 09/01/09  - 02H08  ]

Les députés ont entériné l'amendement du gouvernement permettant de cumuler, jusqu'au 1er janvier 2011, l'éco-prêt à taux zéro et le crédit d'impôt " développement durable " (appelé aussi crédit d'impôt " chaudière ").  

Il n'aura fallu qu'une journée pour que les députés adoptent le plan de relance et soutiennent ainsi les 26 milliards d'euros de dépenses partagées entre les collectivités locales, les entreprises publiques et l'Etat. L'opposition a présenté des dizaines d'amendements pour combattre un texte permettant au gouvernement, " sous couvert de crise, d'imposer ce qu'il aurait été impossible de faire admettre dans un autre temps ".


La possibilité de débloquer les programmes de fouilles archéologiques pour accélérer les investissements (" Les Echos " d'hier) a été la plus critiquée.


La gauche a également tenté, sans succès, d'enrichir le texte de mesures pour le pouvoir d'achat. Le député de l'Isère François Brottes (PS) a regretté que le gouvernement se contente de " cinq malheureux articles rehaussés d'intitulés pleins d'espoir " qui laissent penser que l'on transforme des " caisses vides " en " tiroirs-caisses pléthoriques ". Le PS maintient que sur les 26 milliards d'euros annoncés, seuls 6 correspondent à des dépenses " nouvelles " et " réelles ".

LIRE LA SUITE

Publié dans REVUES DE PRESSE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article