François Fillon demande aux Français de « se serrer les coudes »

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

Les 1.000 chantiers dévoilés hier ne mobiliseront dans un premier temps que 2,2 milliards d'euros de la part de l'Etat. Pour le Premier ministre, il serait « irresponsable » de changer de cap. Le Parti socialiste veut réunir les forces vives pour élaborer un « vrai plan de relance ».
DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL À LYON.

Une mobilisation nationale urgente. » Pour résister à la crise et tenir le moral des troupes, quelques jours après les plus grandes manifestations depuis la lutte contre le CPE en 2006, François Fillon n'a pas hésité, hier, à filer la métaphore guerrière. A l'issue du Comité interministériel d'aménagement et de compétitivité des territoires (Ciact) convoqué à la préfecture de Lyon, le Premier ministre, entouré d'une vingtaine de membres de son gouvernement, a invité « tous les Français à se serrer les coudes ». A ceux qui attendent un geste sur le pouvoir d'achat des ménages, et donc sur la consommation, il a répété qu'il gardait « le cap », en concentrant son plan de relance sur l'investissement, seule réponse possible « à l'équité et à l'efficacité » réclamée par la rue. Toute autre politique serait même « irresponsable ».

LIRE LA SUITE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article