M. Sarkozy ouvre un chantier social pour aider les victimes de la crise

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

LE MONDE | 06.02.09 | 10h25

Ne pas venir les mains vides, mais gagner du temps pour retarder un éventuel changement de cap. Lors de son émission radiotélévisée, jeudi 5 février, Nicolas Sarkozy a formulé une série de propositions sociales pour protéger les Français frappés par "une crise comme le monde n'en a jamais connu depuis un siècle". Mais les décisions définitives sont renvoyées à une négociation avec les partenaires sociaux, conviés à l'Elysée le 18 février. De l'aveu même du chef de l'Etat, les discussions pourront prendre "trois mois, six mois…".

Soucieux d'apaiser l'angoisse croissante des Français, qui ont manifesté en masse le 29 janvier pour l'emploi et le pouvoir d'achat, le chef de l'Etat a "mis sur la table" des idées tous azimuts : pour les jeunes qui se retrouvent au chômage; pour les familles, en augmentant les allocations familiales; pour les "classes moyennes", soudain redécouvertes, dont la première tranche de l'impôt sur le revenu pourrait être supprimée.

LIRE LA SUITE

Publié dans PLAN DE RELANCE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article