Bruxelles inflige un camouflet aux défenseurs des OGM

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

P. A. (à Bruxelles) - 02/03/2009 | Mise à jour : 20:14

Une large majorité d'États européens ont refusé lundi de forcer l'Autriche et la Hongrie à cultiver le maïs génétiquement modifié de Monsanto MON810, contrairement à ce que leur demandait la Commission européenne. C'est la première fois qu'une décision hostile aux OGM est prise avec un tel écart de voix en Europe. Seuls cinq pays - Royaume-Uni, Pays-Bas, Suède, Finlande et Estonie - ont soutenu la proposition de Bruxelles exigeant de Vienne et de Budapest qu'elles lèvent leurs clauses de sauvegarde à l'égard de cet OGM, très controversé.

LIRE LA SUITE

Publié dans DEVELOPPEMENT DURABLE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article