Des sanctions prévues pour les «mauvais» prêteurs

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

Marie Visot  - 17/03/2009 | Mise à jour : 08:50

Le gouvernement veut davantage protéger les emprunteurs. Les prêteurs qui ne respecteraient pas la future loi pourraient être pénalisés.

«5 000 euros pour vous en un simple coup de téléphone…» Voilà typiquement le genre de publicité dont le gouvernement ne veut plus entendre parler ! En cette période de crise, il n'est pas question de fragiliser encore un peu plus les ménages qui le sont déjà, en leur faisant croire qu'un crédit à la consommation supplémentaire va uniquement leur faciliter la vie…


Aujourd'hui, un tiers des ménages ont contracté un crédit à la consommation.


Hier, la ministre de l'Économie Christine Lagarde, son secrétaire d'État à la consommation Luc Chatel, et le haut-commissaire aux Solidarités actives Martin Hirsch, ont présenté l'avant-projet de loi qui vise à réformer le «crédit conso» et à «mieux accompagner les difficultés d'endettement».


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article