G20 : Plus de 1 000 milliards de dollars pour la relance et l'aide aux institutions financières

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

LEMONDE.FR avec AFP et Reuters | 02.04.09 | 18h09  •  Mis à jour le 02.04.09 | 19h57

Les chefs d'Etat et de gouvernement réunis lors du G20, jeudi 2 avril à Londres, sont parvenus à plusieurs compromis pour réformer la finance mondiale et relancer l'économie, confrontée à sa pire récession depuis la seconde guerre mondiale. "Aujourd'hui, le monde s'est uni pour lutter contre la récession mondiale. Pas avec des mots, mais avec un plan de reprise mondiale et de réformes assorti d'un calendrier clair", a déclaré le premier ministre britannique, Gordon Brown.

Une déclaration commune intitulée "Un nouvel ordre mondial" a été rendue public en fin de journée, reprise par le premier ministre britannique, Gordon Brown, qui en a énuméré les différents points.

Les ressources du FMI seront multipliées par trois et portées à 750 milliards de dollars, soit 500 milliards supplémentaires financé par de "l"argent nouveau" apporté par les Etats membres. S'y ajouteront 250 milliards provenant d'une émission supplémentaire de droits de tirage spéciaux (DTS), l'unité de compte du FMI, qui lui permettra d'augmenter ses ressources propres. Le Fonds pourra également vendre une certaine quantité d'or pour aider les pays les plus pauvres touchés par la crise. Par ailleurs, les dirigeants du FMI et de la Banque mondiale seront désormais nommés au mérite, mettant fin à l'accord implicite qui réservait le FMI aux Européens et la Banque mondiale aux Américains.


LIRE LA SUITE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article