Le FMI revoit fortement à la baisse ses prévisions

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

Alexandre Panizzo, propos recueillis par Perrine Créquy (lefigaro.fr) 23/04/2009 | Mise à jour : 11:24


L'économie de la planète devrait se contracter de 1,3% en 2009, une première depuis plus d'un demi-siècle. En zone euro, le recul atteindrait les 4,2%. L'analyse de notre correspondant à Washington, Pierre-Yves Dugua.

«Les quatre coins du monde sont affectés». Dans ses dernières « Perspectives économiques mondiales », le Fonds monétaire international (FMI) prévoit (à nouveau) une détérioration de la récession pour 2009. L'institution multilatérale pense désormais que le produit intérieur brut de la planète se contractera de 1,3% cette année, une première depuis plus d'un demi-siècle, et celui des pays développés de 3,8%. Tandis que les marchés financiers croient en une sortie proche de l'économie, à la faveur de publications d'entreprises et de statistiques macro-économiques moins pires qu'attendu, le FMI conserve une ligne dure. Cette révision à la baisse des perspectives économiques pour 2009 est d'ailleurs la troisième de l'année, après celles de janvier et mars. Les échanges internationaux en prendront ainsi un coup, le FMI estimant qu'ils reculeront de 11% cette année, avant de se stabiliser (+0,6%) en 2010. Faut-il considérer que cette révision à la baisse des perspectives de croissance mondiale témoigne d'une aggravation de la crise ? Pierre-Yves Dugua, correspondant du Figaro à Washington, analyse la situation :

LIRE LA SUITE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article