Grand Paris : une rocade de métro élevée au rang de chantier présidentiel

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

LE MONDE | 29.04.09 | 14h52  •  Mis à jour le 29.04.09 | 18h06

Georges Pompidou a laissé le centre Beaubourg, François Mitterrand a inauguré la Pyramide du Louvre, Jacques Chirac a voulu le Musée des arts premiers. Dans la lignée de ses prédécesseurs, Nicolas Sarkozy tient son grand chantier présidentiel : un métro automatique de 130 kilomètres qui sertirait la capitale et fonctionnerait jour et nuit. "C'est tout de même bien pour laisser sa marque dans l'histoire de Paris", fait-on remarquer à l'Elysée. Ce grand projet coûtera plus de 20 milliards d'euros. Il sera lancé en 2012 et achevé en douze ans. Il nécessitera une loi pour raccourcir les délais de réalisation actuels des grandes infrastructures.

LIRE LA SUITE
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article