L’emploi des seniors se dégrade sous l’effet de la crise

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

17/05/2009 20:15

Après les mesures d’aide aux jeunes, le gouvernement a réaffirmé son objectif de maintenir les quinquagénaires en activité. Mais les difficultés économiques lui compliquent la tâche

Après les jeunes, les seniors ? Les salariés de 55 ans et plus vont-ils à leur tour faire les frais de la crise, aux côtés des moins de 25 ans, des intérimaires et des personnes en fin de contrat à durée déterminée (CDD) ? « Au cours des vingt dernières années, confirme dans son dernier ouvrage (1) Gérard Régnault, spécialiste en gestion des ressources humaines, nous avons constaté que ce sont d’abord les jeunes et les seniors qui souffrent le plus de la hausse du chômage. »

Pour Julie Christin, de l’Institut d’administration des entreprises d’Aix-en-Provence (Cergam), les explications tiennent « à la fois d’un réflexe culturel ancré dans la société française et d’un raisonnement strictement comptable fondé sur l’idée – trompeuse – selon laquelle un salarié âgé coûte plus cher et qu’il est plus économique de s’en séparer ».

LIRE LA SUITE
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article