L'idée du TGV Paris-Le Havre divise les Normands

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

Le Havre rit. Caen et Rouen s'étonnent. Les deux capitales organisent la riposte face à la propositionde Nicolas Sarkozy de mettre Le Havre à une heure de TGV de Paris.

Le débat sur l'avenir du Grand Paris imaginé par l'architecte, Antoine Grumbach, fait réagir les Normands. Notamment une des propositions lancée fin avril, par le président Sarkozy : relier Paris au Havre par TGV en une heure.

Le Havre rit. « Je me réjouis de la décision du Chef de l'État », se félicite son maire, Antoine Rufenacht, UMP. En revanche, Caen et Rouen s'étonnent. « On se bat depuis des années pour des liaisons ferroviaires dignes de ce nom. Et, un beau matin, Le Havre sort de son chapeau un TGV Sarko ! Tout le monde est tombé de l'armoire, y compris au ministère des Transports », assure un élu bas-normand.

LIRE LA SUITE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article