La crise promet d'être longue en Europe

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

[ 02/07/09  ]

Dans le meilleur des cas, il faudrait attendre 2014 pour retrouver les volumes d'immatriculations d'avant la crise, selon le cabinet AlixPartners. Dans l'intervalle, les constructeurs devront s'attaquer au problème des surcapacités.

N'en déplaise aux nombreux Etats qui s'efforcent de soutenir leur marché national avec diverses primes à la casse, il faudra encore beaucoup de temps avant de renouer avec les volumes de ventes automobiles d'avant la crise. « Nous allons avoir au moins deux ans de dépression. En Europe de l'Ouest, la demande devrait être cette année inférieure de 20 % au niveau de 2007, et de 15 % à celui de 2008. Il faudra sans doute attendre jusqu'en 2014 pour que le secteur retrouve les niveaux de volumes de 2007 », estime Laurent Petizon, du cabinet spécialisé dans les restructurations AlixPartners. Et encore, il s'agit du scénario le plus optimiste du cabinet, qui vient de mener une étude mondiale sur le secteur, agrégeant les résultats de 45 constructeurs automobiles, 23 spécialistes des poids lourds et 275 équipementiers. Dans la version la plus noire, le marché dans la zone euro resterait en 2014 inférieur de 23 % au niveau d'avant la crise.


LIRE LA SUITE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article