"L'Europe connaît une dérive grave sur le plan démocratique"

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

LEMONDE.FR | 24.06.09 | 13h57  •  Mis à jour le 07.07.09 | 15h42

L'intégralité du débat avec Bertrand Badie, professeur à Sciences Po, mardi 7 juillet 2009


Dans un chat au Monde.fr, le chercheur Bertrand Badie est revenu sur l'état de la démocratie dans le monde. Il souligne qu'elle connaît des difficultés en Europe, alors qu'en Iran ou en Chine, les comportements sociaux et le désir de débat public venant de la population la fait renaître sous de nouvelles formes.


Lux:  Bonjour, quel est pour vous le sens du mot "démocratie" ? Comment définir un régime démocratique ?

Bertrand Badie : La question n'est pas si simple, car le concept a fortement évolué, aboutissant aujourd'hui à une pluralité de sens et à un débat qui est loin d'être clos. Pour les classiques, la démocratie était une catégorie philosophique ; elle désignait le gouvernement du peuple, directement exercé par le peuple. Après une lente évolution, la démocratie est devenue dans le contexte du XIXe siècle une technique de gouvernement, pour désigner un ensemble de procédures sur lesquelles les analystes ne s'accordent pas toujours.

En fait, on admet dans l'histoire occidentale que la démocratie s'est peu à peu confondue avec le gouvernement représentatif. Une représentation est tenue pour démocratique lorsque le choix des représentants s'effectue librement, sur la base d'une réelle compétition entre prétendants au pouvoir, et dans un contexte de débat public intense et rigoureusement libre. Plus tard, la notion de démocratie s'est élargie à des droits liés à la société industrielle, et en particulier les droits économiques et sociaux.

LIRE LA SUITE

Publié dans REVUES DE PRESSE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article