À gauche, c'est la jungle. Ils ont flairé la bête malade.

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

09/07/2009 | Mise à jour : 21:57

L'éditorial de Paul-Henri du Limbert du 10 juillet.

Ils ont flairé la bête malade. Depuis le scrutin européen, le regard des Verts sur le Parti socialiste a changé. Ils observent sa grande silhouette efflanquée, sa mine fatiguée et son regard las. La bête impressionne moins qu'elle impressionnait jadis, lorsqu'elle faisait la loi à gauche, et ils se disent que le temps de la soumission est peut-être révolu.


Parce qu'ils ont fait quasiment jeu égal avec le PS le 7 juin, les Verts rêvent désormais du grand tremblement de terre à gauche. S'ils ont réussi à concurrencer les socialistes, pourquoi ne parviendraient-ils pas à les supplanter ? Après tout, l'air du temps leur est plutôt favorable. Les socialistes ne peuvent pas en dire autant.


L'offensive est prévue pour le mois de mars prochain à l'occasion des élections régionales. Dans les 22 Régions métropolitaines, les Verts présenteront une liste qui concurrencera celle du Parti socialiste. Au soir du premier tour, on fera les comptes. Et on verra qui est en position de force pour négocier des accords de second tour. Le paysage de la gauche peut s'en trouver modifié.


LIRE LA SUITE

Publié dans REVUES DE PRESSE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article