Paris a un maire, Paris-Métropole a un président, le Grand-Paris aura un préfet

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

13.07.2009

Fin de saison pour le Grand-Paris, dont le moins que l’on peut dire est que la confusion n’a jamais été aussi grande. La Comédie du Grand-Paris ne s’arrête semble-t-il jamais, mais le rideau tombe sur un nouvel acte au goût amer, rendez-vous raté sur fond de pré-campagne électorale pour les régionales. Et finalement la seule chose qui semble sûre, c’est qu’au delà ou en dépit de Paris, de Paris-Métropole ou de la Région, un Grand-Paris se dessine bien, à l’ancienne, par en haut, sans gouvernance, mais avec autorité, celle d’un préfet qui décide et qui ordonne! Le Gouvernement vient ainsi d’annoncer ce matin qu’un projet de loi sur le Grand-Paris serait présenté à l’automne, avec 4 préoccupations : faire démarrer dès 2010 les travaux pour le nouveaux réseaux automatique avec de premières mises en services dès 2017, préparer la mise en concurrence de la RATP, faire évoluer le droit de l’urbanisme, vers un urbanisme de projet, donc avec des dispositions ad hoc, renforcer les procédures de concertation. Et le communiqué de conseil des ministres de rappeler qu’en fait de concertation, un accord a été obtenu sur les transports avec la région, et de souligner une nouvelle fois la complémentarité du schéma de l’Etat de métro automatique rapide à grande capacité, et des projets de la région (notamment Arc Express, la rocade de métro de banlieue), et des propositions des architectes du Grand-Paris.

LIRE LA SUITE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article