GAËL SLIMAN DIRECTEUR GENERAL ADJOINT DE BVA - « La principale inconnue réside dans l'attitude du PS »

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

[ 12/08/09  ]
Nicolas Sarkozy a-t-il raison d'imposer l'unité de la majorité lors des élections, commeil l'a fait avec succès pourles européennes ? 

Pour l'instant ça lui a réussi, mais franchir le premier tour d'un scrutin en tête ne suffit pas : il faut aussi avoir des réserves de voix pour le second tour. A mon avis, toute l'inconnue des prochains mois pour lui réside dans l'attitude du Parti socialiste : va-t-il continuer à surprendre par sa capacité d'autodestruction, ou au contraire tirer parti de ses atouts ?

Il en a ? 

Bien sûr. Au-delà des résultats bruts, les élections européennes lui ont même apporté trois bonnes nouvelles. L'UMP est certes arrivée en tête, mais le total des voix de gauche est majoritaire. Le principal rival du PS pour 2012, François Bayrou, a été laminé. Et à gauche, les partis avec lesquels il pourrait éventuellement s'allier - Verts et PCF - s'en sont beaucoup mieux tirés que l'extrême gauche. Cohn-Bendit et Mélenchon, c'est pour le PS une bien meilleure nouvelle que Bayrou et Besancenot. Sans compter que la situation économique et sociale du pays favorise plutôt la gauche.


LIRE LA SUITE

Publié dans REVUES DE PRESSE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article