Plan national de prévention et de lutte « Pandémie grippale »

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

TELECHARGEZ LE DOCUMENT COMPLET

EXTRAITS :

3.2. - Conduite territoriale de la crise – Principes généraux

4. Le maire joue un rôle majeur en matière de sécurité publique et sanitaire, notamment pour la mise en oeuvre des orientations décidées par les pouvoirs publics. Il se tient en liaison permanente avec le représentant de l’État et met en oeuvre les dispositions des plans communaux de sauvegarde.

Il s’appuie sur le plan national et ses fiches techniques, ainsi que sur les circulaires qui lui ont été adressées. Les principes fondamentaux qui président à son action sont les suivants :
- la limitation des risques de contagion ;
- le maintien de la capacité des services communaux à faire face à la crise ;
- la protection des acteurs communaux de la crise.

Au niveau communal, les tâches indispensables concernent :
- la police administrative : fermeture d’établissements d’enseignement et de crèches, obligations de port de masques qui pourraient être décidées, restrictions ou interruptions de transports publics… ;
- le maintien du lien social et sanitaire avec la population : recensement des besoins des personnes, coordination du bénévolat, incitation à la solidarité de voisinage… ;
- le maintien des missions essentielles à la vie collective : état-civil, ramassage des ordures ménagères, production d’eau d’alimentation, traitement des eaux usées, maintien du chauffage collectif, services funéraires… ;
- la contribution à l’organisation de la vaccination pandémique dès que le vaccin sera disponible ;
- la communication et l’information des populations.

L’organisation de la solidarité au niveau local constitue un domaine essentiel de leur action, en s’appuyant sur la réserve communale de sécurité civile, les associations, les bénévoles de toutes origines dont il convient d’organiser l’action.

Face à une pandémie, la délégation des responsabilités devra s’exercer pleinement, à la fois dans un souci d’efficacité et de réponse rapide à l’urgence, et pour permettre aux niveaux supérieurs de se
concentrer sur les problèmes pour lesquels leur intervention est indispensable.

Publié dans GRIPPE A-H1N1

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article