Le rapprochement de Villiers-UMP crée des remous au sein de la majorité

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

LEMONDE.FR | 14.08.09 | 08h31  •  Mis à jour le 14.08.09 | 08h39

L'annonce d'un rapprochement entre Phillippe de Villiers et l'UMP ne cesse de créer des remous au sein de la majorité depuis son annonce, mardi 4 août. Avec ses positions fermes sur l'intégration européenne ou l'immigration, l'arrivée du dirigeant du Mouvement pour la France (MPF) s'est attiré des critiques, notamment chez les membres des autres partis de "l'ouverture".

"Il va falloir qu'il mette de l'eau dans son vin en soutenant la politique du président de la République notamment en matière européenne", a ainsi déclaré jeudi 13 août le député Nouveau Centre Jean-Christophe Lagarde à l'AFP. Philippe de Villiers "vient avec ses bagages et sans ses armes et c'est pas plus mal car ça fera un peu moins de gens pour raconter n'importe quoi sur l'Europe", critique-t-il tout en se réjouissant de l'éventualité qu'un "anti-européen abdique pour sauver les meubles".

LIRE LA SUITE

Publié dans REVUES DE PRESSE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article