"Courroye a très peur d'aller au fond des choses"

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

Eva Joly critique l'enquête Bettencourt
 
@rrêt sur images, émission le 16/07/2010 par la rédaction
Contenu reconnu d'Utilité Publique Ce contenu a été voté "d'utilité publique" par nos abonnés, ou sélectionné par la rédaction pour être gratuit. Il est temporairement accessible à tous, abonnés et non abonnés
 
Perquisitions, gardes à vue, saisies de documents : la justice semble mettre les bouchées doubles dans l'affaire Banier/Bettencourt qui fait la Une de l'actualité, sur fond de financement occulte de partis politiques de droite (UMP et autres partis de poche). Mais l'enquête judiciaire n'est pas menée par un juge d'instruction indépendant, mais par le procureur, Philippe Courroye, soumis hiérarchiquement au gouvernement. S'agit-il donc d'une vraie enquête ou d'une enquête en trompe-l’œil ?

Pour tenter de comprendre les conséquences de la procédure choisie, trois invités sur notre plateau cette semaine : Christophe d'Antonio, journaliste et auteur d'un livre sur Bettencourt intitulé La lady et le dandy, la véritable histoire du couple Banier-Bettencourt (éd. Jacob-Duvernet), Georges Moréas, ex-commissaire principal et
blogueur sur le site du Monde, qui suit de près le déroulement de l'enquête. Enfin, une ex-magistrate et aujourd'hui députée européenne (Europe Ecologie), Eva Joly, qui a instruit de nombreuses affaires politico-financières sensibles.

Publié dans REVUES DE PRESSE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article