DGCIS - Situation de l'emploi au 31 mars 2010

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

Après avoir perdu plus de 300 000 salariés en 2009, l’emploi progresse au premier trimestre 2010 (+ 27 900, soit + 0,2 %) dans l’ensemble des secteurs concurrentiels non agricoles (SCNA)1 . Mais cette évolution favorable est essentiellement due à la poursuite de la remontée de l’emploi intérimaire (+ 30 400, soit + 6,2 %). Hors intérim, l’emploi recule encore (- 2 500 emplois, après - 22 400 au quatrième trimestre 2009, et surtout 90 300 au troisième).

Grâce à l’intérim, l’industrie limite ses pertes d’emplois à 8 400 au premier trimestre 2010, soit - 0,2 %, après - 14 100 au quatrième trimestre 2009, soit - 0,4 %. Sur un an, les pertes d’effectifs atteignent 95 400. L’emploi direct industriel perd 29 100 emplois au premier trimestre 2010, soit - 0,9 %, ce qui est comparable au trimestre précédent (- 31 200, soit 0,9 %). Tous les secteurs industriels demeurent en repli, à l’exception de l’industrie pharmaceutique et des matériels de transports (hors automobile) dont les effectifs s’accroissent légèrement au premier trimestre.
 

Le secteur tertiaire marchand confirme au premier trimestre 2010 son embellie de fin 2009 : il gagne 50 000 emplois (+ 0,5 %), après + 33 800 (+ 0,3 %) au quatrième trimestre 2009, limitant les pertes d’effectifs à 32 600 sur douze mois. Même si l’intérim explique encore une bonne part de cette évolution, la hausse de l’emploi atteint 29 900 salariés, soit + 0,3 % hors effectifs intérimaires employés dans l’industrie et la construction. La quasi-totalité des grands secteurs sont créateurs d’emplois, sauf les activités de transport et d’entreposage et celles d’information et de communication.
 

Selon l’Insee, l’emploi SCNA progresserait moins au deuxième trimestre qu’au premier.

 

LIRE LA SUITE

 

Publié dans ECONOMIE - DROIT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article