NON CUMUL DES MANDATS : QUAND ON BAFOUE LE CHOIX DES MILITANTS…

Publié le par MODEM MARNE & CHANTEREINE - CHELLES

ECHOS DE LA BLOGOSPHERE -PS

EXTRAIT :

Aucun des grands pays démocratiques – et ce quel que soit son système institutionnel – ne se trouve dans une situation semblable à celle de la France en matière de cumul des mandats. Ce constat est d’autant plus frappant que dans la majorité des cas, aucune règle ne vient chez nos voisins prohiber le cumul. Toutefois, cette absence d’interdit s’accompagne souvent, à l’étranger, d’une incitation financière négative, visant à dissuader les parlementaires tentés par le cumul, en leur interdisant de cumuler les rémunérations, ou en
plafonnant ces dernières. (le plafonnement est d’application en en France).

 

En tolérant le cumul, les partis politiques faussent bien souvent le principe d’égalité des chances entre les candidats et encouragent les pratiques oligarchiques. Ce sont les mêmes hommes qui dirigent les partis et cumulent les mandats. Le cursus honorum de l’homme politique dans la vie publique, mais aussi à l’intérieur de son parti, passe par le cumul des mandats.

LIRE LA SUITE SUR LE BLOG DE Hervé-Mélaine AGBESSI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article